Créer mon blog M'identifier

Crohn, Endométriose, Fibromyalgie et autres ... Un calvaire invisible

Le 5 décembre 2016, 14:22 dans santé 0

Bonjour,

Je reviens sur mon blog, qui n'est pas énormement visiter mais qu'importe. Je ne viens pas me plaindre, mais partager mon expérience à ceux qui peuvent s'y retrouver.

Je reviens donc avec une longue période d'absence. Tout avait bien commencer pourtant : une mutation professionnelle pour moins de trajet en voiture, l'achat de notre maison, les travaux et la maison qui prend l'aspect que l'on espérait ... Puis ...

Et puis BAM, sur le coin de ma caboche de poissarde (après diverses péripéties qui n'arrivent qu'à moi), je tombe malade.

Afficher l'image d'origine

Je n'ai pas un rhume, une grippe ou autre. Ca dure des semaines, des mois, et ça n'évolue pas, enfin si, ça évolue mais pas dans le bon sens. Des examens, des opérations, et rendez-vous médicaux, et des tas de diagnostics (plus ou moins graves) qui se contredisent sans qu'on propose de solutions à mes douleurs. 

Je n'étalerai pas le détail de ma "maladie" ce n'est pas la le but de l'article. Quand au bout de 5 mois d'arrêt de travail, d'incompréhension de l'entourage proche et moins proche, je demande à rencontrer un énième spécialiste. Et enfin, quelqu'un qui ose proposer des hypothèses cohérentes sans lacher l'affaire ! Il a des doutes, mais chaque maladie est différente selon le patient, alors il sait qu'il trouvera, et dans son discours, je ressens que je peux y croire.

Afficher l'image d'origine

 

Je ne suis pas à la fin de mon parcours médical, puisque je suis un premier traitement qui ne fonctionne pas et je dois donc retourner consulter ce spécialiste qui avait prévu cette éventualité. Pour ma part les perspectives ne sont pas réjouissantes mais il faut positiver, il y a pire dans la vie. Je vais finir par avoir un traitement et reprendre une vie équilibrée, j'y crois.

Mon article est un message d'espoir si j'ose dire.

Ne baisser pas les bras, si un médecin baisse les bras ou ne vous écoute pas, n'hésitez pas à en changer. Il y a forcément un médecin qui saura vous écouter. La douleur n'est pas quelque chose de normal et il faut y trouver une solution. Afficher l'image d'origine

PS : Je tiens tout de même à préciser que c'est grâce à mon médecin traitant, qui a compris la gravité de mes douleurs, que tous les examens ont été possibles. C'est bien pour cela que vous devez trouver une oreille attentive.

Aujourd'hui ... je souffre .

Le 17 septembre 2015, 22:23 dans Forme 0

Aujourd'hui et depuis quelques jours c'est difficile pour moi.

J'ai déjà eu des soucis suite à mon opération, mais jamais je ne me suis retrouvée seule aussi longtemps face à ma douleur. Je souffre et j'ai peur. J'ai peur parce que je sais que ce ne sera pas la dernière fois que je souffrirais. J'ai peur car je sais qu'on me juge, parce que c'est dur à croire, ce handicap qui me bouffe mais qui est invisible. Heureusement, mais finalement malheureusement, cette cicatrice presque invisible sur mon cou ne témoigne alors pas de ma souffrance.

J'ai mal tous les jours, certains jours plus que d'autres. Parfois je crois que je n'ai pas mal, mais en fait, je m'habitue à ça.

 

 

Le chéri n'est pas la, 3 jours ou je me débrouille seule avec une douleur plus intense encore.

 

Aujourd'hui j'ai mal ...

 

L'été arrive ... Le choix des UV

Le 14 juin 2015, 17:51 dans Humeurs 0

Coucou tout le monde,

Je reviens avec cet article pour vous expliquer pourquoi cette année j'ai décidé de faire des UV.

Alors ne criez pas au scandale !!! Je vais vous expliquer vous dis-je !

Moi à la base c'est :

Alors aucun soucis, j'ai appris à accepter ma pâleur habituelle, cependant l'année dernière pendant une semaine pourtant peu ensoleillée de vacances : Horreur ! Petite allergie solaire. Je vous avoue que j'ai diagnostiqué ceci toute seule. J'avais acheté une huile indice 20 ou 30 en supermarché d'une marque connue que je ne citerai pas : et la combinaison soleil/huile n'a pas du faire bon ménage. 

Résultat : des plaques de minuscules boutons (type urticaire) sur une bonne partie du corps.

J'ai donc décidé cette année de préparer un minimum ma peau. J'ai profité d'une promotion sur les séances d'UV (-50% ça motive).

J'ai débuté par des séances de 5, puis 10 minutes. Je suis actuellement à 15 minutes par séance et n'irai pas au delà. Pourquoi ? Parce que je souhaite préparer ma peau au soleil, avoir un hâle léger et naturel. Avoir la peau marron, l'air désséchée ne m'attire guère et cela ne ferait, d'ailleurs, pas réellement naturel sur moi.

Je pars en vacances prochainement, j'espère avoir beau temps afin de sortir et profiter du paysage, et je protégerai évidemment ma peau : si je bronze tant mieux mais ce ne sera pas l'objectif principal.

Le but est de m'éviter le désagrément des démangeaisons et le soucis d'esthétique par la même occasion. J'ai évidemment bronzer grâce aux séances, mais une fois l'été passé, je laisserai ma paleur habituelle reprendre sa place.

 Résultat : Bronzage léger

 

Profitez bien du beau temps mais protégez-vous.

Bye 

Voir la suite ≫